2018 Electra Glide Ultra Limited CVO 1920CC Black Earth Fade

Jamais une Touring de Harley n’en aura donné autant. Du luxe, de la route à outrance, l’excellence CVO, et une nouvelle dimension du panache avec la greffe d’un moteur plein de promesses.
Enorme, le Milwaukee Eight donne toute sa superbe dans cette CVO 1920 Limited. Il s’agit ici de la plus grosse déclinaison de ce propulseur, encore rehaussée par rapport à son introduction en 2017 – cette année là, c’est le bloc 114 soit 1868 cm3 qui prenait place. Afin de maintenir un statut très haut de gamme et privilégié dans la gamme, Harley a décidé de lui pourvoir encore plus de volume. A présent, c’est 1923 cm3 de cylindrée pour la CVO. Baptisé 117, il crache 16.9 soit plus d’1 mkg gagné par rapport précédent 110 ci ; anecdotiquement, il grapille 3 ch et 0.1 mkg depuis le 114. Coté performances, il revendique être plus rapide de 8% pour passer de 0 à 100 km/h ; et 12% pour pulser de 100 à 130 km/h depuis le Twin Cam 110 Scream’in Eagle.

Depuis peu, les suspensions ont rehaussé leur niveau. Harley est allé prendre chez Showa une fourche SDBV pour plus de performances et de constance. Les amortisseurs arrière abandonnent la technologie pneumatique pour une éprouvée émulsion. La précharge est étendue de 15 à 30% avec un seul bouton de réglage hydraulique. Plus besoin d’outils et de pompe pour régler l’amortissement arrière ; de surcroit annoncé comme très stable dans le temps.

Ce n’est plus un vaisseau ou une reine mais bel et bien une impératrice de la route. Imposante par ses dimensions, sa qualité, sa richesse d’équipements, son tarif et sa vocation, la CVO 1920 Limited réunit beaucoup de superlatifs de son microcosme.

L’Electra 1745 Limited fournissait déjà de quoi nous faire saliver, surtout depuis les évolutions du projet Rushmore. Elle fournit donc logiquement à la CVO de beaux apparats tels le carénage Batwing revu avec prise d’air centrale, la station multimédia BOOM 6.5 GT avec GPS, écran tactile et lecture via USB, l’assise passager de bon aloi, l’ABS couplé Reflex, les phares Daymaker, les valises et le tour Pak amélioré, le régulateur de vitesse, les poignées chauffantes, le verrouillage de divers éléments par bouton One-Touch… N’en jetez plus.

Cela ne vous suffit pas… j’en conviens. Vu le prix étouffant de l’engin, vous êtes en droit d’exiger plus. Comme cette peinture de haute qualité ; ou la selle chauffante avec double commande ; et encore les roues chromées polies noir et chrome Slicer, les feux à leds, une sélection de belles pièces piochées dans le catalogue Harley – La collection Airflow intègre au modèle des poignées chauffantes combinant caoutchouc noir et chrome brillant, une pédale de frein et un levier de vitesses, des repose-pieds pilote et passager avec leviers de vitesses et de frein complémentaires – et la centrale multimédia BOOM qui offre quelques exclusivités, uniquement pour cette CVO Limited. Le GPS offre repères 3D, dessins en 3D, et trois mises à jour du logiciel sur cinq ans – l’ampli sort 75 watts au lieu de 25 par canal et 16 Go de stockage sont dispo dans le Jukebox.

Un surplus d’équipement s’est invité en 2016, avec l’apparition d’un contrôle de la pression des pneus, qui peut être contrôlé à tout instant au tableau de bord. Une clé à transpondeur a remplacé les deux télécommandes et les clignotants sont à LEDs. L’assise pilote est revue en 2017 pour plus de confort.

Totalement déraisonnable, absolument enivrante, pourvue du luxe digne des montres suisses et porte-étendard de la MoCo, la CVO 1920 Limited et son majestueux Milwaukee Eight 117 emmènent l’équipage bien plus loin que le voyage.

Bike Inquiry