2017 Sportster 1200 Roadster Silver & Black Stage 1 (in stock/disponible)

Cette 48 est equipee du Stage 1 avec les pots Vance & Hanes, la cartographie, Filtre a air, repose pieds et poignee custom + un derby cover special . La moto peut etre vendue tel quelle est fait $157

00 ou nous pouvons retirer ou rajouter des accessoires a la demande du futur proprietaire .

Cette fois, Harley est convaincu que le combat se joue ici, maintenant, dans la rue, et qu’il est temps de rouvrir le chapitre de la performance. Le 1200 Sportster devient Roadster, méchant, sportif. Cette déclinaison du XL 1200 n’accepte plus aucun compromis, et se prend des envies de café-racer. Loin dans son passé, les échos des fameuses KHR résonnent entre les tubes du châssis en acier. Faites place entre les trottoirs, le 1200 CX veut les faire vibrer.

C’est connu, et Colin Chapman l’a toujours défendu : l’ennemi, c’est le poids – “Light is right”. Harley a donc dépouillé au maximum ce roadster pour n’en garder que l’essentiel (ndlr : je ne compte plus le nombre de machines H-D qui revendiquent le dépouillement extrême…). Avec un garde-boue arrière tronqué, des jantes spécifiques où les mots légèreté et design ont dicté la fonction, et aucun artifice ne venant troubler la conduite, le XL 1200 CX revendique l’ADN des machines qui s’affrontaient sur circuit dans les années 50. Son guidon surbaissé ferait presque croire que le pilote saisira des bracelets pour se lancer dans le pilotage urbain. Mais c’est son train avant qui interpelle le plus : une profonde fourche inversée de 43 mm menace la route. Costaud, quasi athlétique, mais tempérons. Le 1200 Roadster n’a jamais entendu parler d’étriers de frein radiaux, monoblocs ou de freinage de trappeur. Il se contentera de deux pistes de 300 mm avec des mâchoires à deux pistons.

Fixé devant le pilote, une console de bord minimaliste informe avec une unique aiguille le tempo du twin. L’affichage de la vitesse se fait dans une fenêtre digitale. La belle selle rembourrée peut faire croire à une belle dose de confort mais la position de conduite favorisant l’appui sur le réservoir vous ramènera au chapitre sportif. La géométrie de direction de cette moto, son choix de pneus, son aspect, et surtout ses suspensions vont dans ce sens. La fourche est à triple réglage, tandis que les amortisseurs latéraux à émulsion permettent 3 niveaux de précharge. Contrairement aux autres Sportster, le 1200 Roadster offre plus de débattement : 112,5 mm à l’avant et 80 mm à l’arrière.
Intéressant, mais encore à des années-lumière d’un amortissement de japonaise ou d’européenne un brin virulente.

Un Sportster ne se conçoit qu’avec un moteur à air, sec et plein en bouche. Le 1200 Evolution se charge de la cavalerie, avec presque 10 mkg de couple disponible à 4 000 tr/mn. Un poil plus que sur le 48 mais obtenu plus haut dans les tours. Si cet engin veut assurément montrer ses muscles, il n’est en aucun cas le descendant du XR 1200 X, bien plus puissant et shooté au cocktail Buell/dirt-track.
Une fois la mécanique et le Sportster Roadster lancés sur les routes, le pilote aura à sa disposition jusqu’à 31,1° d’angle. Quelques détails d’inspiration racing finissent de vous plonger dans l’ambiance (Le carter de courroie et les protections de silencieux dévoilent des trous d’allègement comparables aux composants montés sur les motos de course). Pour les amateurs de sensations, ce Sportster 1200 Roadster s’affirme comme une des machines les plus sportives du constructeur de Milwaukee.

Bike Inquiry